Déclaration des revenus 2019 : préparez-vous !

La mise en place du prélèvement à la source en janvier 2019 ne vous exempte pas de déclarer vos revenus. Cette année encore, il faut passer par la case déclaration, sauf dans certaines situations… Découvrez toutes les nouveautés applicables !

 

Quand et comment je déclare ?… et paie !

Les dates sont tombées, à compter du 20 avril 2020 vous pourrez effectuer vos déclarations sur vos revenus 2019. Cette année, vous devrez obligatoirement effectuer votre déclaration sur internet, peu importe le montant de vos revenus.

Les dates limites de dépôt des déclarations en ligne sont les suivantes :
– pour les départements n° 1 à 19 et les non-résidents : 4 juin à minuit
– pour les départements n° 20 à 54 : 8 juin à minuit
– pour les départements n° 55 à 974/976 : 11 juin à minuit

Pour les déclarations papier*, la date limite de dépôt est fixée au 12 juin minuit.

En revanche cette année, vous pourrez payer vos impôts dans votre bureau tabac, en espèces ou carte bancaire, si la note est inférieure à 300 €. Dans les autres cas, le paiement dématérialisé reste de rigueur.

La grande nouveauté de l’année 2020 est la déclaration automatique ! Si votre déclaration d’impôt pré-remplie par le fisc ne nécessite ni complément, ni modification, alors vous n’aurez plus à transmettre votre formulaire aux impôts. L’absence d’envoi de la déclaration de revenus vaudra confirmation.
Attention toutefois si vous percevez des revenus fonciers ou financiers, vous devrez souscrire une déclaration « classique » dans ce cas-là.

*Possible uniquement pour les contribuables qui ne seront pas en mesure de déclarer par internet (par exemple, les personnes qui n’ont pas accès à internet ou les personnes âgées peu familières d’Internet).

 

Prélèvement à la source, l’heure des comptes

Grande première également, il s’agit de la première année de régularisation du prélèvement à la source. Concrètement, suite à la déclaration de vos revenus 2019, l’administration vous indiquera votre montant d’impôt définitif et deux situations peuvent se présenter :

  • Le montant de votre impôt est supérieur à l’ensemble des prélèvements déjà effectués, dans ce cas, vous devrez régler le solde ;
  • Le montant de votre impôt est inférieur à l’ensemble des prélèvements alors l’administration vous remboursera le trop perçu.

 

Année blanche : suite et fin

Crédit d’impôt exceptionnel 

Rappelez-vous, l’année dernière, l’impôt afférent à vos revenus 2018 a été « gommé » (partiellement ou en totalité) par un crédit d’impôt exceptionnel : le fameux CIMR.

Pour les indépendants et les dirigeants de sociétés qui n’ont pu bénéficier que d’un CIMR partiel l’an dernier, il est possible de bénéficier d’un complément de crédit d’impôt cette année. Pour ce faire, il est nécessaire que les revenus 2019 soient supérieurs aux revenus 2018 ou supérieurs au plus haut des revenus de 2017, 2016 ou 2015.

Revenus fonciers et travaux déductibles

L’année blanche de 2018 impacte le montant des travaux que vous pouvez déduire de vos revenus 2019 :
– Si vous avez réalisé des travaux de réparation, d’entretien et d’amélioration sur vos appartements loués nus en 2019 : les travaux ne sont pas déductibles en totalité mais seulement à hauteur de 50 %.
– Si vous avez réalisé ce même genre de travaux en 2018 mais pas en 2019, vous pouvez déduire, sur vos revenus 2019, 50 % du montant des travaux de 2018.
– Si vous avez réalisé des travaux de réparation, d’entretien et d’amélioration en 2018 et en 2019 sur le même bien : le montant déductible en 2019 correspond à la moyenne des travaux réalisés en 2018 et 2019.

Sont entièrement déductibles de vos revenus de 2019 :
– les travaux réalisés sur des immeubles acquis en 2019,
– les travaux d’urgence, c’est-à-dire ceux décidés d’office par le syndic ou ceux nécessités par la force majeure (travaux de réparation suite à une catastrophe naturelle, remplacement d’appareils dont le dysfonctionnement ne permet plus la poursuite de la location, etc.)

Les versements sur l’épargne retraite 

L’année blanche impacte la déduction des versements Perp et sur les contrats « article 83 ». En principe, les versements réalisés en 2019 sont déductibles en totalité des revenus 2019 sauf dans deux cas :
– lorsqu’il n’y a pas eu de versement en 2018 si vous déteniez déjà le contrat retraite, alors les versements réalisés en 2019 ne sont déductibles qu’à 50 % sur les revenus 2019,
– lorsque les versements réalisés en 2018 sont plus faibles que ceux réalisés en 2017 ET en 2019. Dans ce cas,  les versements de 2019 sont déductibles des revenus 2019 qu’à hauteur de la moyenne des versements réalisés en 2018 et 2019.

Attention, sont totalement déductibles :
– les versements sur un contrat ouvert en 2019,
– les versements sur les contrats Madelin et PER issus de la loi Pacte.

 

Crédit d’impôt et réduction d’impôt

Vous avez bénéficié d’une avance de vos réductions et crédits d’impôt en janvier dernier ? Deux possibilités :

  • Vos avantages fiscaux de 2019 sont égaux ou supérieurs à ceux de 2018, alors l’état vous verse ce qu’il vous reste à percevoir de l’avantage fiscal de l’année 2019 ;
  • Vos avantages fiscaux de 2019 sont inférieurs à ceux de 2018, alors vous devez restituer à  l’Etat tout ou partie de l’avance versée en janvier 2020.

 

La déclaration de vos revenus 2019 nécessite une attention particulière en raison de ces nombreuses nouveautés liées à l’année blanche, au prélèvement à la source et aux modalités déclaratives. 
N’hésitez pas à nous contacter, sur nos bureaux en région parisienne, Bretagne et Sud Ouest, nous sommes à votre disposition pour vous aider dans la déclaration de vos revenus.

Rappelez-moi !
+
Rappelez-moi !
at dolor. id adipiscing elit. felis id, velit, ut Donec sit Aliquam